Archives

  • Partager sur facebook
  • Partager sur twitter
  • Envoyer à un ami
  • imprimer
Retour à la liste
26/03/2013 International

Le Président Ali Bongo Ondimba et le Roi du Maroc Mohammed VI signent plusieurs conventions et accords bilatéraux

Après avoir reçu le ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche maritime, le président de la République a reçu le Roi du Maroc Mohammed VI dans l’après-midi du 25 mars au palais Rénovation. Tout de suite après les honneurs militaires, le Président Ali Bongo Ondimba et son illustre hôte se sont retirés pour un entretien en tête-à-tête au salon des Ambassadeurs.
Au terme de leur échange, les deux chefs d’Etat, entourés de leurs collaborateurs, ont présidé la cérémonie de signature des conventions et des accords bilatéraux :
  • Un Protocole de coopération dans les domaines techniques de la répression des fraudes et du laboratoire ; les signataires : M. Emmanuel Issozet Ngondet, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de la Francophonie, chargé du NEPAD et de l’Intégration régionale (Gabon), Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime (Maroc) ;
  • Un Accord de coopération dans le domaine de la santé ; les signataires : le Pr Léon Nzouba, ministre de la Santé (Gabon), El Houssaine Louardi, ministre de la Santé (Maroc) ;
  • Une Convention de partenariat sur la formation des personnels de santé de l’INFASS ; les signataires : le Pr Léon Nzouba, ministre de la Santé (Gabon), El Houssaine Louardi, ministre de la Santé (Maroc) ;
  • Un Accord de coopération en matière de protection civile ; les signataires : M. Jean-François Ndongou, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation (Gabon), M. Cherki Drais, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur (Maroc) ;
  • Une Convention portant autorisation d’émission en modulation de fréquence à Radio Méditerranée Internationale (RMI) en République gabonaise ; les signataires : M. Blaise Louembé, ministre de l’Economie numérique, de la Communication et de la Poste (Gabon), M. Hassan Khiyar, président directeur général de la Radio Méditerranée Internationale (Maroc) ;
  • Un Mémorandum d’entente pour un cadre de partenariat stratégique dans les domaines des technologies et des systèmes d’information ; les signataires : Mme Christiane Rose Ossouka Raponda, ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique (Gabon), M. Mohammed Bachir Rachdi, président directeur général de la société Involys (Maroc).
C’est après avoir signé le Livre d’or que Mohammed VI a pris congé du président gabonais pour se retirer dans la résidence royale.
Un peu plus tôt, le président de la République a échangé avec le ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche maritime. M. Aziz Akhannouch a été introduit au cabinet du chef de l’Etat par le ministre gabonais de l’Agriculture, M. Julien Nkoghe Bekale, et celui en charge des Eaux et Forêts, M. Gabriel Tchango.
Membre de la délégation qui accompagne le roi Mohammed VI, le ministre Akhannouch est allé confirmer au chef de l’Etat l’engagement de son pays à cheminer avec le Gabon dans le cadre de la promotion du secteur agricole. La politique du Gabon vert présente des avantages qui incitent les promoteurs marocains à investir dans le domaine de l’agriculture. Dans cette optique, la présence des personnalités politiques et du monde des affaires vise à booster la coopération entre les deux pays pour mettre un accent particulier sur l’appui technologique, la recherche, mais également la formation. C’est avec un tel déploiement de ressources que la production agricole au Gabon sera, dans des délais relativement courts, celle d’un pays émergent.

Lancement de la construction du stade de Port-Gentil

Le Président a procédé à la pose de la première pierre lançant la construction du stade de Port-Gentil où se disputeront une partie des matchs de la CAN 2017.

Le Gabon en pleine croissance

Perspectives économiques positives pour le Gabon selon Oxford Business Group

« Le potentiel économique à long terme du Gabon est clair. Si vous regardez la carte d’Afrique, il n’y a pas de pays émergent qui offre la même chose. »